Espace de Thérapies Emotionnelles

Espace de Thérapies  Emotionnelles

Bénéfices à guérir ses blessures d'enfance

Les schémas de comportements inconscients sont des programmes établis par le cerveau reptilien couplé au cerveau limbique. Autrement dit, le cerveau des instincts de survie et le cerveau émotionnel. Dès lors qu’une émotion négative est vécue, des mécanismes de protection sont activés à votre insu, mais aussi parfois dans le but d'être conforme à ce que vous croyez être juste. La plupart de ces programmes sont créés de la conception à l’adolescence, durée de développement du cerveau humain. Ces « décisions inconscientes » vont ainsi dicter votre comportement tout au long de votre vie si un travail sur soi n’est pas mis en place.

 

bénéfices à guérir ses blessures d'enfance nicole pierret espace de thérapies éotionnelles.JPG



Les schémas précoces inadaptés sont un ensemble de mécanismes de défense constitués tôt dans l’enfance en strict lien avec l´environnement familial et les expériences émotionnelles précoces qui se répètent tout au long de la vie. Ces croyances ou perceptions peuvent concerner à la fois le monde, soi-même et les autres. Le fonctionnement de chaque être humain est fortement lié à ses schémas. Parfois certains schémas n’évoluent pas avec l’âge ou s’adaptent difficilement aux nouvelles demandes de l’environnement. Ils peuvent ainsi rester rigides et prendre la forme de jugements définitifs et absolus. Dans ce cas, ils deviennent sources de souffrance car ils agissent négativement sur nos comportements, nos pensées, nos émotions. Ils peuvent ainsi être à l’origine de scénarios qui se répètent dans notre
vie, scénarios souvent accompagnés par les mêmes sentiments douloureux, parfois autodestructeurs.
Nous résistons aux changements qui affectent notre personnalité profonde, nous vivons par automatisme et si nous ne prenons pas la décision de faire le nécessaire, nous serons condamnés à répéter les mêmes erreurs et à tomber sur les mêmes scénarios de vie. Le désir d’éviter les émotions négatives (peur, tristesse, colère..) est l’obstacle majeur à notre transformation. Pour vaincre nos schémas, nous devons accepter de faire face aux souvenirs qui réveillent en nous ces émotions, nous devons accepter d’affronter les situations que nous avons enfouies par crainte de l’échec, du rejet, de l’humiliation etc...

 

Pourquoi guérir les blessures du passé ?

Guérir les blessures du passé peut parfois devenir essentiel car celles-ci peuvent générer (pendant des années) des émotions douloureuses et récurrentes, une impossibilité de faire certaines choses quand bien même nous en ayons les compétences, l'obligation de se comporter d'une certaine façon même si nous aimerions parfois « lâcher prise », développer le syndrome de répétition, voire même des symptômes somatiques plus ou moins importants pouvant aller des douleurs dans certaines parties du corps (dos, épaules, genou ... ou pire) ou même des maladies (allergies, sinusites, gastros ...ou pire).

 

Qu'est-ce qui freine le processus de guérison ?
 - Le refus d'aller voir dans le passé ce qui est douloureux.
De nombreuses personnes sont effrayées à l'idée de reprendre le contact avec leurs souvenirs difficiles.
- L'idéalisation du parent
Souvent, nous idéalisons nos parents et cautionnons inconsciemment les blessures infligées. Cela génère bien sûr également son lot de croyances négatives.
- Le devoir de gratitude
« C'était pour ton bien » sous-entend de plus qu'il faudrait montrer de la reconnaissance au parent pour son acte, aussi blessant ait-il été.
- La sur-adaptation
Certaines personnes étouffent leurs blessures à travers des comportements sur-adaptés. Ils rentrent dans un moule, fonctionnent et s'oublient.
- L'attachement à nos conflits !
Il n'est pas rare qu'inconsciemment nous restions très attachés à nos figures de souffrance par identification. C'est un peu comme son vivait alors sa haine et ses désirs de vengeance. Un jour, il est certainement utile de couper les liens des boulets que nous traînons aux pieds pour reprendre le rythme de sa vie.
- Les techniques de déni
La minimisation des évènements, la banalisation, les bonnes excuses sont des moyens pour éviter de se confronter à sa réalité et de risquer d'ébranler l'équilibre fragile que l'on s'est construit, basé sur des croyances et des illusions.
 

Comment guérir de nos blessures de l'enfance ?

Par des techniques de libération émotionnelle. Parler ne suffit pas.  Permettre aux patients de retrouver le contact avec les émotions et les sensations (terreur, dégoût, tristesse, colère, détresse, incompréhension...) liées aux souvenirs récurrents, libérera la mémoire traumatique.

 

 

Les bénéfices :

 

- Sortir des schémas de répétition

- Lever les blocages et les croyances
- Vous libérer des angoisses et des peurs

- Haire la paix avec le passé
- Retrouver votre identité et votre indépendance
- Cultiver l’amour, l’estime et la confiance en vous m'aime

- Vivre en harmonie avec vous-même et le monde qui vous entoure
- Exprimer tout votre potentiel librement
- Faire vibrer votre âme dans votre vie, dans la paix et la joie

 

N'hésitez pas à me contacter au 09 53 02 84 05

 
 


02/04/2016
13 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1384 autres membres