Espace de Thérapies Emotionnelles

Espace de Thérapies  Emotionnelles

La blessure d'injustice et d'impuissance

"On ne cueille pas le fruit du bonheur sur l'arbre de l'injustice. La colère et la rage en sont les fruits."  

C'est le caractère d'une personne ou d'une chose qui manque de justice.
La justice se définit comme l'appréciation, la reconnaissance et le respect des droits et du mérite de chacun : droiture, équité, impartialité, intégrité. 
Une personne qui souffre d'injustice est une personne qui ne se sent pas apprécier à sa juste valeur, qui ne se sent pas respecter ou qui ne croit pas recevoir ce qu'elle mérite. 

sentiment d'injustice et d'impuissance nicole pierret espace de therapies emotionnelles.PNG


Une personne peut aussi souffrir d'injustice lorsqu'elle reçoit plus que ce qu'elle croit mériter donc la blessure d'injustice peut être causée en pensant que nous avons plus de choses matérielles que d'autres ou au contraire que nous n'en recevons pas assez. Celui qui souffre d’injustice alimente sa blessure en étant beaucoup trop exigeant envers lui-même. Il ne respecte pas ses limites et se fait vivre beaucoup de stress. Il est injuste avec lui-même car il se critique et a de la difficulté à voir ses qualités et ce qu’il fait de bien. Il souffre car il ne voit que ce qui n’est pas fait ou seulement l’erreur qui a été commise. Il se fait souffrir en ayant de la difficulté à se faire plaisir. Il entretient une colère qui sourde et un sentiment d’impuissance à changer les situations.
Cette blessure se réveille au moment du développement de l'individualité de l'enfant, c'est à dire entre l'âge de 4 et 6 ans environ au moment où il devient conscient qu'il est un humain, une entité à part entière avec ses différences.
L'enfant trouve injuste de ne pas pouvoir bien intégrer son individualité, de ne pas pouvoir s'exprimer et être lui-même. Il souffre de la froideur de ces parents, c'est à dire de son incapacité de se sentir et de s'exprimer, il souffre également de son autoritarisme, de ses fréquentes critiques, de sa sévérité, de son intolérance ou de son conformisme.
Dans la majorité des cas, ce parent souffre de la même blessure, elle n'est peut-être pas vécu de la même façon ou dans les mêmes circonstances mais elle est là et l'enfant la ressent.
Le mécanisme de défense que se crée l'enfant pour se protéger dans ce cas est celui de la rigidité, même si une personne se coupe de ce qu'elle ressent, cela ne veut pas dire qu'elle ne sent rien, au contraire les personnes rigides sont très sensibles mais elles développent la capacité de ne pas sentir cette sensibilité et de ne pas la montrer aux autres, elles se font croire que rien ne les touche, voilà pourquoi ces personnes semblent être froides et insensibles.
Ce sont les rigides qui sont le plus porter à se croiser les bras, ils bloquent le plexus solaire pour ne pas sentir, une autre façon de ne pas sentir est de s'habiller en noir.
Le rigide cherche la justice et la justesse à tout prix, c'est en devenant perfectionniste qu'il essaiera d'être toujours juste.
Il croit que si ce qu'il fait ou dit est parfait, ce sera nécessairement juste.
Il est très difficile pour lui de comprendre qu'en agissant parfaitement selon ses propres critères, il puisse être injuste en même temps.

 

Si vous êtes enfermé dans ce schéma, alors contactez-moi

 

 

 

Pour allez plus loin...       guérir les blessures de l’enfance livres fnac nicole pierret espaces de thérapies emotionnelles1.JPG

 

 

 

La boutique

 



20/07/2016
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1415 autres membres