Espace de Thérapies Emotionnelles

Espace de Thérapies  Emotionnelles

L’emprise affective ou les parents toxiques

Vous n'êtes pas ce qu'on vous a fait... Rappelez-vous que votre nature profonde est faite d'amour et de lumière.

 

Les parents toxiques sont des parents qui créent de façon inconsciente une relation de dépendance avec leur enfant vis à vis d’eux, l’enchaînant psychologiquement. Les parents toxiques ne sont pas en mesure de respecter les besoins de leur enfant, ni ce qu’il est. De gré ou de force, ils façonnent l’enfant à l’image idéale qu’ils ont de lui. Ses besoins et ses sentiments propres sont systématiquement brimés. Comme l’enfant a besoin d’amour pour survivre, il va progressivement réprimer ses besoins et va tenter de s’adapter aux désirs de ses parents. Nié dans son essence même, l’enfant entre dans une dépendance vis à vis de ses parents et devenu adulte continuera à vivre dans cette même dépendance.
Les parents toxiques n’amènent pas leur enfant à grandir dans la confiance, dans l’autonomie, ni à la maturité. Les parents toxiques qui sont dominateurs, critiques, méprisants et/ou manipulateurs, font preuve d’une toxicité insidieuse qui leur semble naturelle et  légitime. Sous les apparences de l’éducation, les propos et attitudes infligés aux enfants sont trop souvent des violences ordinaires. Le déni de réalité est la conséquence d’un refus inconscient lié aux multiples blessures, auxquelles l’enfant devenu adulte, doit faire face.

 

 

Guérir de parents toxiques 10 scripts EFT fnac nicole pierret.jpg

 

Il est difficile d’accepter que le mode éducatif de vos parents ait pu nuire à votre épanouissement, ait créé des schémas de comportements dévastateurs répétitifs ainsi qu’une prison psychique et affective, ce qui nécessitera une prise de conscience et la mise en place d'un travail de reconstruction pour s'en libérer. Si vous lisez cet article, c’est que vous avez vécu avec des parents toxiques et que vous désirez sortir de la souffrance qu'ils ont semée en vous, hors une aide et un travail sur soi sont indispensables pour identifier les blessures de votre enfance et en guérir.  Grâce à la thérapie émotionnelle qui agit sur la plasticité cérébrale, pour démonter les mécanismes réflexes et redonner de saines informations au cerveau. 

 

https://static.blog4ever.com/2014/03/767420/artfichier_767420_7455217_201711185225283.jpg

 

 

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE PARENTS TOXIQUES 

 

Les parents dieux 

Au lieu d’encourager un développement sain, les parents toxiques le sapent, souvent persuadés que c’est pour le bien de l’enfant. Il en résulte des vrais ravages sur l’amour propre de l’enfant.

L’enfant pense soit qu’il est mauvais et que ses parents sont bons, soit qu’il est faible et ses parents sont forts.

Ces croyances puissamment ancrées restent et pour reprendre sa vie en main il faut affronter la vérité, ses parents « divins » l’ont trahi au moment où il était le plus vulnérable. Pour se protéger de cette terrible vérité l’enfant préfère établir des mécanismes de défense.

   

Les parents déficients

Les parents déficients sont souvent dans l’incapacité à répondre à ces besoins et souvent ils comptent sur leurs enfants pour prendre soin de leurs propres besoins. Dans ce cas les rôles familiaux deviennent flous, déformés ou inversés. L’enfant n’a pas de modèle pour apprendre et progresser. L’enfant est privé de son enfance.

 

Les parents dominateurs

L’autorité de ces parents toxiques devient abusive, si elle retient l’enfant et l’empêche de faire ses propres expériences.

L’enfant devient alors craintif et anxieux. Il a un grand sentiment d’impuissance et de dépendance.

L’autorité peut être manifeste, c’est alors un contrôle direct qui s’accompagne souvent d’intimidation, d’humiliation ou de violence.

 

Les parents manipulateurs

La manipulation est un instrument de contrôle délibéré destructeur. Les parents toxiques jouent au « bon samaritain » en provoquant des situations où l’enfant a besoin d’eux. S’il essaie d’exprimer sa frustration, il se sent coupable devant la « bonté » du parent et ce dernier prend des attitudes de « martyr ».  

La rivalité fraternelle est également utilisée en comparant les enfants, les uns aux autres. 

  

Les violences verbales

L’abus verbal consiste à lancer des attaques répétitives contre l’aspect physique de l’enfant, contre ses capacités intellectuelles, sa compétence ou sa valeur.

Les abus de ces parents toxiques peuvent être :

- directs : en accusant l’enfant d’être stupide, bon à rien ou laid.

- moins directs : railleries, surnoms et remarques dévalorisantes souvent sous le masque de l’humour.

L’enfant croit ce que les parents disent de lui et même devenu adulte.  

 

Le parent rival

Il entre en compétition avec son enfant souvent au moment de l’adolescence car il sent son autorité menacée. Inconsciemment ces parents veulent faire de sorte que leurs enfants ne puissent pas les surpasser. Les enfants ne s’autorisent pas la réussite pour ne pas déplaire à leurs parents.

 

Les parents perfectionnistes imposent à leurs enfants des buts, des ambitions impossibles à atteindre. Si l’enfant échoue, il devient un bouc émissaire pour endosser les problèmes familiaux. Ses parents toxiques le tyrannisent avec des exigences de perfection et se servent des violences verbales dévalorisantes ou physiques pour se sentir eux-mêmes forts et pleins d’autorité.

 

Les mots meurtriers tels que «tu as gâché ma vie» infligent une terrible souffrance chez l’enfant. Il emmagasine ces messages et pense vraiment qu’il est mauvais, bon à rien. Il doute qu’il soit capable, estimable, digne d’amour à l’âge adulte.

 

Les sévices corporels

Ce type de parents toxiques présente un grand manque de contrôle dans leurs impulsions. Quand ils éprouvent de forts sentiments de frustration, ils frappent leurs enfants pour se défouler. Un climat de terreur s’installe. 

  

La justification

Certains parents se justifient, essayant de rejeter la faute sur une tierce personne ou sur l'enfant lui-même, ou en affirmant que « c’est pour son bien ».

 

Mauvais traitements et amour

Il y a parfois association de mauvais traitements et moments de tendresse. Ces messages de natures contradictoires augmentent la confusion chez l’enfant. 

 

Violences et abus sexuels

L’inceste est le rapport sexuel d’un enfant avec un parent ou un proche. L’inceste inclut tous contacts physiques du corps de l’enfant. 

Les abus sexuels sont des comportements où il n’y a pas contact avec le corps de l’enfant comme : l’exhibitionnisme, la masturbation en présence de l’enfant, épier l’enfant quand il est nu...

 

La jalousie parentale

La relation incestuelle lie la victime à un de ses parents de façon intense et malsaine. En particulier dans le cas père/fille, le père devient souvent fou de jalousie vis à vis des garçons qu’elle fréquente et vit cela comme une trahison, une infidélité. Il lui arrive de la battre, de la menacer pour lui mettre dans la tête qu’elle n’appartient qu’à un seul homme, son papa. Ces messages incestuels sont aussi destructeurs  et toxique que l’inceste lui-même.

    

  

à lire aussi...    Les répercussions de la maltraitance infantile sur l'adulte

 

 

 



09/05/2016
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1430 autres membres