Espace de Thérapies Emotionnelles

Espace de Thérapies  Emotionnelles

Les mémoires utérines

SCENARIO PRENATAL QUI CONDITIONNE TOUTE UNE VIE

Un nombre grandissant de scientifiques et de professionnels médicaux atteste tous les jours de la richesse de l’univers de l’embryon et du fœtus et des répercussions sur leur croissance des interactions avec la mère, le père et le monde extérieur. La qualité du lien mis en place durant la gestation conditionne le développement harmonieux ou non du cerveau du bébé et de ses futures aptitudes. Il détermine aussi les réactions du système neurovégétatif : gestion des émotions, adaptation au stress, activité du système immunitaire.

 

BLESSURES ET TRAUMA UTERINS ESPACE DE THERAPIES EMOTIONNELLES NICOLE PIERRET.PNG

Il semble d'ailleurs que la question de notre propre naissance, du fait même que l'être humain naisse, n'a commencé à être posée qu'au XXe siècle. Ce sont l'accès à une liberté individuelle, que l'on doit à la philosophie des Lumières et, sur le plan politique, à la Révolution française, ainsi que la découverte d'une subjectivité intérieure grâce à la littérature romantique, qui ont ouvert une voie au questionnement sur le devenir-soi. Ainsi, c'est intuitivement que Cari Gustav Carus (1789-1869), médecin, artiste et philosophe, considérait que notre vie psychique plonge ses racines dans notre vécu prénatal inconscient.

Mais ce n'est qu'à partir de la parution, en 1924, des ouvrages fondateurs des psychanalystes Otto Rank et Gustav Hans Graber, que l'on se pencha réellement sur la question de savoir quel est l'impact de notre naissance sur notre conscience de nous-mêmes. Rank et Graber posèrent l'hypothèse que nous vivons notre naissance et que notre venue au monde, qui constitue notre première expérience, crée une trame sur laquelle se construira notre vécu à venir. Si cette trame se dévoile fréquemment au travers des sentiments de patients effectuant une psychothérapie, elle peut également apparaître dans certains contextes culturels. Ainsi, la peur du noir ou la claustrophobie d'un individu peuvent être l'écho d'une naissance traumatique et le besoin qu'ont certains groupes de se retrouver dans des espaces clos pour s'y recueillir peut exprimer une nostalgie de cet espace protecteur originel que constitue l'utérus. Historiquement, établir de tels liens parut dans un premier temps faire injure au bon sens et il fallut que différents domaines de recherche s'unissent pour rendre ces conclusions plausibles. Sous le concept générique de «psychologie prénatale» se regroupent aujourd'hui les différentes branches scientifiques qui ont pour objectif de comprendre les processus vécus par l'être humain à l'aube de son existence.
La vie intra-utérine se déroule dans un espace physique et psychique. Le tronc cérébral et le mésencéphale, régions du cerveau où siègent les émotions, se développent in utero. Le fœtus est donc en mesure de détecter les manifestations de son environnement maternel et de vivre des émotions profondes. Si cet environnement est angoissant, les synapses transmettent plutôt la peur, le stress ou l’agitation. Si la maman est épanouie, il y a transmission de calme, de joie, et s’en suit pour l’enfant un sentiment d’être désiré.
Par cette symbiose, l’affectivité de la mère se transmet au fœtus. La science ne peut encore expliquer avec certitude le comment. Pour l’instant, la tendance est d’attribuer à la voie hormonale ce partage des émotions de la mère au fœtus. De plus, il est observé dans des études cliniques que ces sentiments initiaux resurgissent à l’enfance ou en tant qu’adulte en situation de stress. Le vécu de la maman contribue à former les perceptions que se fera l’enfant de lui-même et de son environnement extérieur. Et ces perceptions participeront au maintien des schémas comportementaux générés dans l’espace intra-utérin et influenceront les capacités d’adaptation aux situations. Dans la vie intra-utérine, le fœtus fait déjà son apprentissage à la vie extérieure et cet apprentissage sera teinté de votre propre vécu, de vos propres émotions.
La naissance, passage initiatique à la vie extérieure, et les premiers moments d’accueil avec les parents sont aussi déterminants quant aux expériences susceptibles d’influencer la personnalité de votre enfant.

BLESSURE INTRA-UTÉRINE
Nous portons tous des blessures issues de notre vie intra-utérine. La grossesse est un moment privilégié pour mettre en rappel ce vécu et le transmettre à votre enfant comme il vous a été transmis par votre mère et la sienne et ainsi de suite. Si des émotions vous envahissent de façon réflexe. Si malgré toutes vos capacités de raisonnement vous ne réussissez pas à les transformer définitivement. Si malgré le ressassement de tous vos souvenirs vous ne parvenez pas à en trouver la cause ou à trouver des réponses qui créeront des changements d’état significatifs, vous êtes en présence de signes très évocateurs d’une mémoire intra-utérine. Voici des exemples de moments émotionnels difficiles qui ont pu conditionner votre vie actuelle et qui pourront conditionner la vie future de votre enfant :
°grossesse imprévue ou non désirée
°grossesse suivant la perte d’un enfant
°situation conflictuelle avec le conjoint ou la famille
°sentiment de rejet ou d’abandon
°impression de ne pas être à la hauteur, d’être fautive, de ne jamais en faire assez
°peur de déplaire
°peur de ne pas être parfaite
°peur de ne pas réussir
°peur de ne pas être capable de donner ce qui vous a manqué
°grossesse gémellaire
Tout ceci, et plus encore, constitue un héritage émotionnel que vous pouvez transmettre pendant votre grossesse si vous en êtes porteuse. Et malheureusement, il ne suffit bien souvent que de quelques minutes pendant la grossesse pour que le conditionnement s’installe pour la vie.

 

Si à la lecture de cet article, vous reconnaissez des situations et des sentiments récurrents qui vous font souffrir... alors contactez-moi

 

Pour accéder à d'autres articles suivre ces liens :  

Les articles

Les produits

 



10/02/2016
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1384 autres membres